samedi 28 janvier 2017

✨j'ai peur de grossir. Et toi, t'as peur de quoi ?


Est-ce que pour inaugurer ce nouveau départ, te parler de ma plus grosse peur c'est correct ? J'crois pas. Mais est-ce que ça te dérange ? J'crois pas non plus.

J'écris à chaud. J'suis désolé d'avance. J'avais, j'ai, besoin de te dire que non, tout le monde n'a pas peur des araignées, ou du vide, ou ces choses-là. J'ai besoin que tu comprennes que, oui, les peurs peuvent être multiples et très différentes. Je sais que tu m'diras qu'une peur est irrationnelle. Je sais que tu vas m'dire que c'est n'importe quoi, que tu vas essayer d'me décrédibiliser. Et tu sais quoi ? J'm'en fous que tu me prennes pas au sérieux. C'est pas à toi que j'm'adresse. J'm'adresse à ceux qui ont des peurs qui sortent de "l'ordinaire". J'm'adresse à ceux à qui on dit "bah mais c'est pas une vraie peur ça".

J'ai déjà parlé de ça sur l'ancien blog. Il m'semble avoir été bref. Et un peu sur les nerfs. J'essaierai de ne pas être trop agressif. Excuse-moi si jamais tu te sens insulté ou agressé. D'ailleurs, si jamais tu ne rentres pas dans cette case "mince", comprends que je n'ai absolument rien contre toi. J'm'en fous totalement de ton poids en fait. Je parle à titre personnel, simplement.

Je t'écris à chaud parce que ce soir, j'ai paniqué. J'ai mangé quelque chose que je regrette. Et dont j'ai peur. J'suis pas quelqu'un qui aime manger de base. J'peux te dire que j'ai faim, et si tu m'présentes de quoi manger, j'vais refuser. J'fais partie de cette catégorie qui préfèrent avoir mal au ventre, que prendre quelque chose pour le remplir.

J'veux pas de leçons de morale sur les TCA. Je sais déjà ce que tu pourrais potentiellement me dire. Et j'te promets que j'essaie de m'en sortir. Mais y'a cette part de moi qui veut pas. Cette part qui m'dit "bah tu vas être encore plus moche si tu prends du poids". J'fais partie de ces gens qui culpabilisent quand ils voient les dernières pilules pour maigrir à la télévision. De ces gens qui mangent peu, et qui considèrent que c'est déjà trop.

Manger concrètement ça m'fait pleurer. J'ai l'impression que si mes os sont invisibles, j'trouverai jamais de jobs. J'ai l'impression qu'on m'aimera jamais. Et paradoxalement j'fais aussi partie de cette catégorie de personne qui pense que vivre seul c'est mieux qu'à plusieurs.

J'ai été influencé. J'ai commencé à moins manger vers 11 ans. Parce qu'on m'avait dit que j'étais trop grosse. Et je n'peux pas blâmer ces personnes. Moi-même j'me trouvais énorme, et j'me trouve toujours énorme quand j'retombe sur des photos.


Fin bref j'voulais juste te dire que. Ta peur est valide. Elle compte. Elle est réelle et elle est là. Même si l'on peut essayer de te décrédibiliser ou de se moquer de toi. Emmerde-les. Je pense que les peurs doivent être surmontées. Alors on va essayer d'accord ? J'dis pas que ce sera simple. Ça fait quelques semaines que j'me suis remis à essayer de manger convenablement. Et j'craque souvent. J'finis souvent en larmes. Et c'est pas grave. Faut qu'on continue d'essayer. De toute façon, à force de se tauler, on finira bien par y arriver, non ?